Questions & Réponses

Posez ici toutes vos questions et obtenez rapidement des réponses de notre part ou de la communauté.

Votre question ou un mot-clé

Cette question a été résolue

Nathalie
Nathalie

En savoir plus sur les bornes santé

Bonjour,
J'ai eu connaissance de la présence des bornes santé dans certaines gares de Paris.
Je m'interroge : si la raison est d'éviter la propagation du virus, pourquoi autoriser la montée du voyageur qui pourra, lorsqu'il le souhaitera, enlever son masque à bord, comme j'ai déjà pu le voir dernièrement (cette personne était loin d'être hors risque).
Sur la base du volontariat, je doute que les personnes susceptibles d'être malades acceptent de passer sous les capteurs.
Des pathologies comme une gastro, une angine ou même une simple otite ou sinute peuvent entraîner également une montée de fièvre. Que faire alors??
Enfin, la présence de ces bornes est-elle une décision gouvernementale ?
J'attends votre retour.
Cordialement

Bonjour Nathalie,

Vous vous interrogez sur la mise en place des bornes santé en expérimentation en gare de Paris Gare de Lyon.
L’expérimentation ne présage en rien de la mise en place d’un tel dispositif à l’avenir. L’objectif est de se préparer, car de tels contrôles pourraient être demandés par le gouvernement en cas de deuxième vague de l’épidémie de Covid-19.

La SNCF a annoncé l’expérimentation, durant l’été, d’un dispositif de prise de température de clients du TGV, avant leur embarquement et sur la base du volontariat, dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19.

Les premiers tests ont été menés, mardi 21 juillet, à la gare de Lyon, à Paris. Cinq « bornes santé » installées sur le quai, en amont des portes d’embarquement, permettent à certains voyageurs qui le souhaitent de mesurer leur température corporelle sans contact, à l’aide d’une caméra thermique.

Aucun contrôle n'est imposé et le dispositif est purement expérimental. L’idée est de « vérifier en conditions réelles la fluidité d’embarquement d’un train TGV InOui en cas de mise en place d’un contrôle de température ».

Les voyageurs volontaires doivent se placer quatre secondes face à la borne pour prendre leur température. La valeur ne s’affiche pas sur l’appareil et les données ne sont pas stockées. En cas de température supérieure à 38,5 degrés, les agents SNCF sont notifiés et se rapprochent du voyageur « une fois les portes d’embarquement franchies ».

Ils lui fournissent un masque chirurgical neuf, une dosette de gel hydroalcoolique et lui rappellent les gestes barrières. Si le client souhaite reporter ou annuler son voyage, un échange ou une annulation sans frais sont possibles, mais il n’y a aucune interdiction de prendre le train.

Monsieur Krakovitch appelle les voyageurs « à jouer le jeu », en souhaitant un maximum de participants « dans le cadre de la lutte contre la pandémie », même si « c’est évidemment sur la base du volontariat ». Les voyageurs empruntant les trains concernés seront informés systématiquement en amont de leur voyage par un SMS ou un e-mail.

Les « bornes santé » seront testées durant l’été dans trois gares parisiennes. Après la gare de Lyon, le dispositif sera étendu à partir du 5 août à la gare de l’Est et à la gare Montparnasse.

Bien à vous,

Satisfaction de la réponse :

Oui (0)

Non (0)

0% des internautes ont trouvé cette réponse utile

Voir le haut de la page