Questions & Réponses

Posez ici toutes vos questions et obtenez rapidement des réponses de notre part ou de la communauté.

Votre question ou un mot-clé

Cette question a été résolue

Vélo non démontés dans TGV Bordeaux Roissy

Les réservations sont ouvertes à la vente pour cet été depuis ce matin.

Je ne trouve plus aucun TGV acceptant les vélos non démontés entre Bordeaux et l'aéroport de Roissy !
Comment se fait-il que ce service ait été supprimé ?
Quelle alternative pour vos clients ?

Satisfaction de la réponse :

Oui (0)

Non (0)

0% des internautes ont trouvé cette réponse utile

Autres réponses

Bonjour Jenny,

Je vous confirme la disparition progressive de ce service, liée à la modernisation de notre parc de matériel roulant.

Par ailleurs, l'ensemble de nos trains acceptent, sans supplément, les vélos démontés et transportés dans une housse de transport.

En vous remerciant pour votre compréhension,

Cher Nicolas,

Il semble que la SNCF soit en complet décalage avec l'actualité !

La commission des transports du Parlement européen a voté l'automne dernier un amendement stipulant que les trains neufs et rénovés devront disposer de huit places vélos.

"Amendement voté le 15 novembre 2018 par le Parlement européen :

« Les voyageurs ont le droit d’embarquer des bicyclettes à bord d’un train, y compris pour les services à grande vitesse, les services longue distance, les services transfrontaliers et locaux.

Tous les trains de voyageurs neufs ou remis à neuf doivent, au plus tard deux ans après l’entrée en vigueur du présent Règlement, comporter un emplacement bien indiqué pour le transport de bicyclettes non démontées avec un minimum de huit emplacements. Les entreprises ferroviaires, les vendeurs de billets, les voyagistes et, le cas échéant, les directeurs de gare doivent informer les voyageurs, au plus tard au moment de l’achat du billet, des conditions applicables au transport des bicyclettes sur tous les services conformément au règlement (UE) n° 454/2011. »

Le projet de Loi Mobilité actuellement à l'examen au Sénat va aussi dans ce sens.

La SNCF devra donc suivre ce mouvement... bon gré mal gré...

Voir le haut de la page