Questions & Réponses

Posez ici toutes vos questions et obtenez rapidement des réponses de notre part ou de la communauté.

Votre question ou un mot-clé

Question en attente de réponse

Frédéric L.
Frédéric L.

Réservations Intercités+TER multi-problématiques ! Bienvenue chez Kafka et merci la réforme !

Bonjour,

Je constate que désormais, les réservations Intercités + TER s'avèrent souvent impossibles à finaliser. Je précise qu'il s'agit de trajets Intercités vers/en provenance de la région Nouvelle Aquitaine, et de billets TER dans cette même région.

Rien qu'en février 2019, le problème s'est déjà posé 2 fois, pour les 2 A/R que j'ai tenté de faire. Je précise que j'ai essayé à différentes dates, pour différents trains, le problème restait le même : des billets, pourtant proposés à la vente sur oui.sncf, s'avèrent impossibles à acheter, tant sur le site web oui.sncf, que sur l'appli du même nom, ou même, et c'est le plus fou, sur les bornes libre-service en gare !

Réduit à devoir aller perdre mon temps en gare justement (le 20/02, j'a attendu 1h30 quand même), j'y découvre avec stupéfaction que les agents au guichet sont confrontés au même problème !

Ces mêmes agents me répètent en boucle alors que la raison est la réforme ferroviaire, et l'autonomisation des régions. Désormais, les systèmes TER et Intercités sont disjoints, et certaines réservations impossibles à réaliser bout-en-bout, même pour des agents aguerris.

Selon ces mêmes agents, pas d'autres solutions que :

  • soit laisser l'agent en gare faire 2 réservations séparées
  • soit, en ligne, aller sur le site oui.sncf pour la partie Intercités, ET ENSUITE sur le site TER Nouvelle Aquitaine pour le billet Intercités.

Vous me direz : de quoi se plaint-il celui là ?

Et bien, le problème, ou plutôt LES PROBLEMES, outre le temps déjà perdu à essayer d'acheter les billets, c'est que les deux options ci-dessus ont quelques inconvénients :

1) c'est pas très pratique pour organiser son voyage

  • soit on va perdre des heures en gare
  • soit on joue nous même sur Internet à construire notre voyage, au gré des correspondances. Pourtant, si des brokers de vols (type Skyscanner, Kayak...) arrivent à nous vendre des avions Paris-Pékin-Tokyo, la SNCF devrait bien arriver à nous vendre en ligne un billet Paris-Brive-Tulle , non ? Le pire, c'est que non seulement on peut pas acheter ledit billet, mais par contre, on le voit proposer à la vente sur oui.sncf ! proprement hallucinant !

2) c'est plus cher !

  • avec 2 réservations disjointes, on perd la dégressivité des tarifs sur le trajet global
  • un code avantage qui se serait avant appliqué à l'ensemble de l'aller (ou retour), ne va plus s'appliquer qu'à une partie de l'aller (ou retour)
  • la carte Week-End n'est pas reconnue par la Région Nouvelle Aquitaine, on perd donc la réduction sur la partie TER
  • on perd les points Monnaie sur la partie TER alors même que le voyage coûte plus cher
  • ...

Tout ça pour offrir soit disant aux régions la possibilité de gérer leur politique de transport.
Dans ma région (Nouvelle Aquitaine / limousin), la seule autre compagnie dans le coin est une société filiale de Transdev, groupe contrôlé par l'Etat !

HHHHOOOO , reveillez-vous à St Denis (siège de la SNCF) et à Bordeaux (siège de la région) !!!

Quand on pense que la région Nouvelle Aquitaine est soi-disant à la pointe ! je pouffe...

Réponses

arnaud gaudry
arnaud gaudry

Bonjour si ça peut vous rassurer (ou pas) : le problème n’est pas limité à la Nouvelle Aquitaine. Voyageur régulier j’emprunte l’Intercité Cosne-Paris (ligne Paris - Nevers) qui va se transformer en TER le 6 mai.
Résultat : mon abonnement fréquence ne pourra pas être renouvelé . Je devrai souscrire un abonnement régional ... bon...
Maintenant , concrètement :
Le train traverse 3 régions. Je pars de Bourgogne, traverse le Centre et l’Ile de France pour rejoindre Paris. La logique voudrait que je prenne un abonnement dans ma région.
Eh bien non. Les régions ne se sont pas entendues et je viens d’apprendre qu’il a été décidé que c’est la région Centre qui gérera la tarification. Donc je devrai prendre un abonnement région Centre pour emprunter le Cosne Paris . Et si j’ai la fantaisie de vouloir me déplacer aussi dans ma région je devrai aussi prendre un abonnement Bourgogne, puisque l’abonnement Centre n’y sera pas reconnu.
En attendant que tout se mette en place, la SNCF a verrouillé toute possibilité de prendre des billets en ligne, des e-billets, de réserver, voir de vérifier que les trains circulent après le 6 mai.
Le conseil qui m’a été donné est d’aller à un guichet acheter des billets papier valable une semaine en attendant que les systèmes redeviennent opérationnels.
C’est du grand n’importe quoi et un retour au moins 50 ans en arrière .
C’est inadmissible que ce transfert aux régions se fasse sans une gouvernance centralisée ! Du grand n’importe quoi

Voir le haut de la page