Questions & Réponses

Posez ici toutes vos questions et obtenez rapidement des réponses de notre part ou de la communauté.

Votre question ou un mot-clé

Cette question a été résolue

jean-marc
jean-marc

Comment osez vous parler d'écologie quand vous interdisez la revente des billets prem's ?

Interdire à un usager titulaire d'un billet prem's qui a payé son billet de le revendre lorsqu'il a un empêchement, sous prétexte d'écologie est abusif.A la suite d'une loi des série d'imprévus et de changement de programmes pour lesquels, je n'avais pas la main, je me suis retrouvé à ne pas pouvoir utiliser plusieurs billets de train prem's et à na pas pouvoir les revendre comme je le faisais il y a peu.
Car des mesures récentes vous imposent le billet électronique , imprimable à l'infini non nominatif non échangeable, ni remboursable ...
Ansi je constate amèrement que ce faisant vous pratiquez une politique déshumanisante, qui ne tient pas compte des alèas de la vie qui font que l'on peut avoir un empêchement, un changement de programme parce que l'on est humain tout simplement . Votre refus de laisser la liberté à l'acheteur du billet de le revendre, en fait, traduit un refus de la prise en compte de l'humain. Et comme les places réservées ne sont pas revendues en cas d'imprévu non seulement vous mépriser la valeur de l'argent durement gagné par ceux qui les achètent en méconnaissant ce que cela représente pour eux ! Comme s'ils pouvaient jeter leur argent par la fenêtre. Ensuite ces places n'étant pas revendues, le train circule avec ces places vides au lieu que quelqu'un puisse en bénéficier et vous appelez cela faire un choix écologique. En fait si on pousse le raisonnement à l'extrême, la sncf se foutrait du fait qu'un train roule à vide du moment que toutes les places ont été payées...Cette politique commerciale est une politique du seul chiffre qui se fout de l'humain et de la valeur de l'argent pour ses usagers.C'est une vison mécanique déshumanisante scandaleuse, à l'image des dérives d'un monde qui prone le Chiffre et c'est tout. Je souhaite qu'en interne les agents eux-mêmes puissent condamner cette dérive d'une politique commerciale cynique et inacceptable
De plus ne me dîtes pas que j'avais qu'à souscrire une assurance en cas d'imprévu, car tout un tas d'imprévus sont exclus de la couverture par cette assurance que j'ai déjà payée elle aussi en pure perte... comble du cynisme ! cherchez l'erreur !!!
Ne me dîtes pas non plus que l'on a qu'à prendre des billets plein tarif échangeable et remboursable ca ses billets là ne sont tout simplement pas accessible à toutes les bourses , donc cet argument est encore dans la même catégorie le mépris de la situation réelle et humaine de l'usager...
Je sais de quoi je parle je suis grand voyageur et usager depuis 40 ans de la sncf ! et cette mesure est bien-sûr surement une façon de remercier la fidélité de ses usagers ! Le cynisme jusqu'où ! et combien de temps les usagers accepteront d'être traités de la sorte ?
Dans ces conditions la voiture CERTES polluante MAIS A USAGE FLEXIBLE a encore de beaux jours devant elle, elle est où la démarche écologique à visage humain de la sncf ?

Bonjour,
si vous avez un doute sur la date et heure de départ, je vous invite à prendre un tarif plus flexible que le Prem's. Vous trouverez des tarifs Loisir en anticipation qui peuvent être à peine plus cher que des Prem's.
Je vous informe que la vente des billets par des particuliers a toujours été interdite, et que suite à l'abus de la revente de billets non flexibles, il a été décidé de les rendre nominatifs.
Le même principe est appliqué à l'aérien, au maritime, à l'hôtelier, et même dans d'autres branches que le transport et le tourisme (au cinéma par exemple).
Cordialement.

Satisfaction de la réponse :

Oui (0)

Non (2)

0%

0% des internautes ont trouvé cette réponse utile

Autres réponses

jean-marc
jean-marc

Je voulais écrire :Car des mesures récentes vous imposent le billet électronique , imprimable à l'infini, EXCLUSIVEMENT nominatif ,non échangeable, ni remboursable ...

Voir le haut de la page