Questions & Réponses

Posez ici toutes vos questions et obtenez rapidement des réponses de notre part ou de la communauté.

Votre question ou un mot-clé

Question en attente de réponse

Suppression TGV direct entre Lyon et Bale

Je viens de m’apercevoir que le TGV 6885 a été supprimé à compter du 9/12/18 car plus disponible à la réservation . Pourquoi?

Réponses

Didier
Didier

Bonjour Carole,

Cette desserte est effectivement supprimée au service 2019 qui démarre le 9 décembre 2018. SNCF rationalise les dessertes TGV entre Lyon et le Grand Est au service 2019. Vous devrez désormais prendre un TGV de Lyon à Mulhouse, puis un TER jusqu'à Bâle ou bien un TER de Lyon à Genève, puis des trains CFF jusqu'à Bâle.

Cordialement.

Merci Didier pour votre réponse.
Malheureusement la solution que vous proposez ne permet pas un déplacement optimal en terme de temps via le direct Lyon Mulhouse car une heure d’attente en gare de Mulhouse pour prendre le TER qui va à Bâle. Sachant que ma destination finale est Zurich.
L’autre alternative est de passer par Dijon mais en terme de prix l’ecart est non négligeable.
Merci en tout cas.
Excellente soirée.

FF
FF

Bonjour Carole et Didier
J'avoue que j'ai du mal à comprendre l'expression "SNCF rationalise les dessertes...".
Je prends le TGV 6885 3 vendredis soir par mois pour rejoindre mon mari qui travaille à Bâle, avec retour le lundi matin par le TGV6886.
Si on suit l'argumentaire de Didier qui suggère de prendre un TGV de Lyon à Mulhouse puis un TER jusqu'à Bâle, on a désormais le choix :

  • soit de prendre le TGV6866 qui arrive à 20:58 à Mulhouse. Il faut alors attendre 22:16 (soir 1 heure et 18 minutes d'attente en gare de Mulhouse !!!!) pour prendre le prochain TER qui vous fait arriver à Bâle à 22:39. Temps de trajet total : 4h39 dont 1h18 en gare de Mulhouse de nuit...
  • soit de prendre le TGV6866 jusqu'à Dijon avec correspondance en Lyria 9225 qui nous fait arriver à Bâle à 21h26. Or, avec cette solution, non seulement le billet coûte environ 75€ de plus (compter 165€ AR en 1° classe, contre 90€ avec l'ancien TGV), mais le pire est à venir... Si on prend un billet Lyria à l'aller, le système de réservation de la SNCF nous oblige à prendre un billet Lyria pour le retour. Ce qui, dans mon cas, m'oblige à prendre le Lyria de 10h34 qui me fait arriver à Lyon à 14h44 (je rappelle qu'avec le TGV 6586 on partait à 7h32 de Bâle et on arrivait à Lyon à 10h58). Essayez de faire une simulation d'achat de billets en ligne, et vous verrez que je dis vrai : seul le Lyria de 10h34 est ouvert à la réservation !!!

Donc en somme, à la place d'un trajet direct et pas trop cher qui nous menait à Bâle pour le dîner du vendredi soir, et nous faisait rentrer à Lyon pour démarrer la semaine à 11h le lundi matin, on nous propose désormais soit d'attendre 1h18 en gare de Mulhouse pour prendre un TER en fin de soirée, soit de payer 75€ de plus pour devoir finalement poser sa journée du lundi si on veut repartir le lundi matin...

Donc je repose ma question à Didier (sans aucune animosité) : où voyez-vous de la rationalisation dans tout ça ????
Merci d'avance de votre réponse
Bien cordialement

Bonjour FF,

Je suis en phase avec ton ressenti et ta réponse. Je conçois que des travaux doivent se faire mais je ne cautionne pas les impacts sur les tarifs, les choix de train...

La réponse de Didier n'est plus ni moins que ce qui est proposé par la SNCF comme alternative pour se rendre à Bâle, je ne lui en tient pas rigueur car il a eu la gentillesse de me répondre même si, factuellement, la réponse n'est pas satisfaisante.

J'ai opté pour le voyage via Dijon. Ma seule crainte, car cela se produit souvent, est de louper ma correspondance.

Bon courage.
Excellente journée.

FF
FF

Bien entendu Didier n'est pas en cause : il fournit toujours des réponses rapides et précises sur ce forum, et je l'en remercie.
Ce qui ne passe pas c'est l'expression "rationalisation des dessertes" quand, à l'heure où on nous demande de moins utiliser la voiture, la SNCF s'évertue à proposer des trajets plus rares, plus longs et plus chers...
Plus que d'une rationalisation c'est d'un rationnement dont il s'agit.
Très bonne fin de journée, et bon courage pour tes futurs trajets !

Didier
Didier

Bonsoir Carole et FF,

Merci tout d'abord pour vos interventions en tant qu'utilisateurs du TGV Marseille - Bâle.

Sur la rationalisation des dessertes, c'est le discours du transporteur SNCF Mobilités qui considère que les dessertes TGV Rhin-Rhône Nord-Sud (dont le TGV Marseille - Bâle) ne sont pas rentables. Rien qu'au SA 2019, c'est 4 AR qui sont supprimés sur cet axe : le Marseille - Bâle, le Metz - Nice, le Nancy - Toulouse et le Strasbourg - Marseille via le Jura.

L'argument des traavux à Lyon Part-Dieu est un écran de fumée. Les TGV Rhin-Rhône Nord Sud ne sont pas supprimés en raison des travaux, mais parce qu'ils ne sont pas suffisamment rentables.

La desserte TER Mulhouse - Bâle n'est pas construite pour relever les correspondances avec en provenance de Lyon. Il faudrait pousser la Région Grand Est et le canton de Bâle ville à prendre compte cet aspect, dans le contexte nouveau de suppression du TGV Marseille - Bâle.

Effectivement la suppression du TGV Marseille - Bâle n'incite pas à l'usage du train, mais plus au report modal vers la route ou l'aéroport de Bâle Mulhouse.

Cordialement.

FF
FF

Merci à tous les deux.
Pour suivre le conseil de Didier, je viens d'écrire à la Région Grand-Est et au Canton de Bâle-Ville pour leur signaler le désarroi des usagers de ces deux TGV...
Comme on dit, "qui ne tente rien...."
Très bonne fin de soirée

Didier
Didier

Bonsoir,

Vous pourriez presque aussi saisir l'Office fédéral des transports, à quelques jours de l'inauguration de la remise en service de la ligne Delle - Belfort pour connecter la Suisse au TGV Rhin-Rhône.

Cordialement.

Voir le haut de la page