Questions & Réponses

Posez ici toutes vos questions et obtenez rapidement des réponses de notre part ou de la communauté.

Votre question ou un mot-clé

Question en attente de réponse

Jesus Gonzalez
Jesus Gonzalez

Securité des passages à niveau

Bonjour,
J'ai souvent constaté que le signal "rouge" des passages à niveau se déclenche parfois quand on est pratiquement dessus, et qu'il est très difficile dans ce cas là voire impossible de réagir à temps, sauf si on abordait le passage à moins de 20km/h. Dans tous les cas, celui-ci est trop proche de la voie. Ne serait-il pas logique de mettre un premier feu rouge précédant celui de la barrière 50 mètres plus tôt? La sécurité serait ainsi très amplement augmentée. Je vous remercie de l'intérêt que vous porterez à cette suggestion.

Réponses

Bonjour,

Suite aux événements récents,

Pour moi, une barrière de passage à niveau est un organe de sécurité et son fonctionnement doit pouvoir être contrôlé comme tel.

La SNCF dispose d'un important réseau de communication interne depuis des décennies.

Pourquoi ne pas munir ces barrières d'un dispositif simple et peu coûteux (puisque les barrières sont conçues pour être brisées en cas de problème) permettant de s'assurer de leur fonctionnement effectif sans aucune contestation ou doute possible.

Un simple détecteur (accéléromètre) disposé dans la barrière en son extrémité, raccordé à un dispositif permettant de traiter et de transmettre l'information à un « central » éloigné ou non l'identité de la barrière, les date/heure et la position (en fait très peu d'informations binaires) permettrait de lever systématiquement le doute...

Jesus Gonzalez
Jesus Gonzalez

Effectivement, votre idée est bonne, et serait certainement peu coûteuse. Il y a une solution également intéressante, ce serait de doubler les feux clignotants rouges comme c'est le cas en Allemagne, pour augmenter la visibilité du passage à niveau. Je reviens cependant sur la vitesse des véhicules, qui reste problématique en cas d'arrêt absolu pour un véhicule dont la distance de la barrière est insuffisante pour permettre l'immobilisation en toute sécurité. La vitesse de 50 km/h presque partout préconisée en France me semble trop élevée. La limiter à 20 km/h pour tout passage à niveau serait raisonnable (j'ai à mon actif plusieurs années de conduite professionnelle qui me font pencher pour cette solution).Espérons qu'une solution pertinente soit trouvée pour éviter ce genre de malheurs.

MICHEL BECART
MICHEL BECART

Bonjour à tous,
J'ai entendu une annonce, ce matin, sur Europe 1, concernant la sécurité d'un véhicule lors du franchissement d'un passage à niveau, et concernant les feux et la sonnerie qui interdisent l'engagement d'un véhicule sur le PN.
Il faudrait également insister sur le point suivant:

"NE JAMAIS S'ENGAGER SUR UN PASSAGE A NIVEAU SANS ETRE CERTAIN DE POUVOIR SORTIR DES EMPRISES AUSSITOT., CAR SI UN OBSTACLE OU UN AUTRE VEHICULE EMPECHE LA SORTIE DES EMPRISES, C'EST LE CHOC ASSURE."