Questions & Réponses

Posez ici toutes vos questions et obtenez rapidement des réponses de notre part ou de la communauté.

Votre question ou un mot-clé

Question en attente de réponse

juan-carlos
juan-carlos

Correspondaces SNCF - Renfe à Irun et Hendaye à partir du 02 juillet 2017.

Bonjour,

après lecture des horaires TGV directs proposés sur le site Voyages-Sncf à partir du 02 juillet 2017 il n'y a aucune correspondance avec les trains espagnols à Irun et Hendaye.

Une solution serait de maintenir le train de nuit avec retour via Bordeaux pour assurer à nouveau des correspondances avec les trains espagnols.

Réponses

Andreas
Andreas

J'ai l'impression pour la SNCF des voyageurs a destination d'Espagne et Portugal en dehors de Barcelonne et Madrid (avec des TGVs directs depuis la France) devraitent prendre l'avion ! Ceux qui ont elaborer les nouveaux horaires sont des nullites par tout sans cerveaux ! La nouvelle LGV pourrait avancer les liaisons entre Paris, San Sebastian, Madrid, la Galicie et le Portugal, mais la SNCF fait quoi ? Elle laisse les choses devenir encore moins bons. Et pourquoi les milliardes d'Euros on etait investit pour realiser la LGV ? Comme j'avais deja dit : SANS CERVEAUX !!!!

juan-carlos
juan-carlos

Les sillons demandés par la SNCF ne tiennent pas compte de l'allongement du temps de parcours entre Bayonne et Hendaye qui dure pourtant depuis plus d'un an.
Les horaires sont également incompatible avec ceux de l'Euskotren (TOPO) pour rejoindre Irun car ils ne permettent aucune correspondance vers Lisbonne, le Leon et la Galice.
Seul le train de nuit garantirait des correspondances à Irun mais celui-ci doit être supprimé fin juin 2017.
La SNCF n'a pas concerté les horaires avec la RENFE concernée par des travaux entre Irun et San Sebastian.
Face au mutisme, un courrier va être transmis aux instances européennes face à cette volontaire rupture de continuité du trajet au sein de l'espace communautaire.

juan-carlos
juan-carlos

Une dernière précision. M. Vidalies demande à SNCF Mobilité de maintenir le train de nuit Paris-Tarbes-Irun jusqu'au 1er octobre. Il faut juste trouver 2 millions d'euros. Il n'est pour le moment pas question de le remettre via Bordeaux. Mais si c'était le cas, une correspondance vers Vigo et La Corogne deviendrait possible.

A suivre.

Voir le haut de la page