Questions & Réponses

Posez ici toutes vos questions et obtenez rapidement des réponses de notre part ou de la communauté.

Votre question ou un mot-clé

Question en attente de réponse

Remboursement frais causés par la grève

Bonjour,

Je suis un voyageur régulier, je fais Narbonne-Paris en TGV une vingtaine de fois par an.

Ce jeudi 31 mai 2016 comme beaucoup, j'ai subit une nième grève de la SNCF. La gestion du l'humain a été calamiteuse au niveau de mon voyage (voir plus loin).

Ma question : J'ai du prendre une nuit d’hôtel pour pouvoir continuer mon voyage le lendemain. Je lis partout que la SNCF a le droit de faire grève et qu'elle préviens 48 heure à l'avance, et que c'est à nous usagers de "prendre nos dispositions". J’achète mes billets 3 mois à l'avance. Je ne comprends pas ce que veux dire "prendre ses dispositions" ? Même avec la meilleure volonté du monde, je n'aurai pas pu trouver une solution pour finir mon voyage sans engager de frais. Pourquoi la SNCF ne veut elle donc pas rembourser ces frais causés par les grèves ?

L'histoire:

Dans mon cas, il a été annoncé dans le TGV que la correspondance été annulée et qu'il y aurait une prise en charge à la gare d'arrivée du TGV (Montpellier). C'est un contrôleur qui est passé me dire cela, et une annonce a été faite dans tout le train 5 min avant l'arrivée. "Allez voir le personnel d’accueil, vous serez pris en charge". Arrivé en gare de Montpellier, le personnel d'accueil ne semble pas au courant. On nous dit gentiment qu'en cas de grève il n'y a pas de prise en charge et qu'ils ne sont pas au courant de ce qui a été dit dans le train. On a l'impression que les trains et les gares ne font pas partis de la même société car on nous parle des conducteurs et de la gare de départ (Paris) comme si c'était des contacts étrangers à la gare de Montpellier.

Par malchance, j'étais le seul voyageur à devoir me rendre sur Narbonne. Il était 23h. La seule solution que m'a proposé le personnel de la SNCF c'est d'aller à la station de taxi. Le taxi m'a annoncé 250Eur pour me rendre à Narbonne. Je suis remonté voir le personnel SNCF pour leur demandé si cela serait pris en charge et on m'a dit à nouveau "Non, pas de remboursement, c'était à vous de prendre vos dispositions". Je n'ai pas voulu dépenser autant d'argent et je suis resté dans le bureau d'accueil de la gare de Montpellier.

A aucun moment, le personnel de la SCNF n'a tenté de m'aider, ni même ne m'a proposé une solution alternative. Il était presque minuit, j'étais fatigué (une journée de travail + 5h de transport), dans une ville que je ne connaissais pas. Ma seule solution était d'attendre le prochain train 5h50 plus tard, mais on m'annonce que la gare va fermer.

Le comble, c'est que je devais justement acheter ce soir la (à minuit) un billet de train pour 3 mois plus tard, mais je n'ai pas pu être connecté à minuit pour avoir les billets prems (j'ai donc eu le lendemain un beau billet à 116Eur au lieu des 25 habituels en prem's). Mais voila, j'étais sur le trottoir.

Alors oui je me suis énervé et j'ai dit tout ce que j'avais sur le cœur envers la SNCF. Je trouve que c'est limite du racket organisé tout cela. Ces grèves visent certainement à revaloriser le salaire des employés de la SNCF, mais en contrepartie ce sont nous les usagers qui perdons de l'argent. Aucune prise en charge, aucune compassion, c'est de l’égoïsme pur.

J'ai pu trouvé une chambre d’hôtel par miracle.

D'un autre coté, je vois que la SNCF fait tout pour améliorer ses services (garantie ponctualité, prise de parole des chauffeurs de trains). J'ai du mal a comprendre comment on peut être autant aux antipodes dans cette démarche.

Le droit de grève ok, mais ce sont toujours les même qui en profitent et toujours les même qui payent les pots cassés. Il devrait y avoir un quota de grève pour chaque société. La SNCF à pris de l'avance pour 200 ans!!!!!!!

Je vais faire une demande de remboursement, mais j'ai bien compris qu'elle n'aboutira jamais. Cela ne va que renforcer mon sentiment de haine par rapport aux sociétés de transport en commun. Le mot est fort, mais quand on paye pour l'abus des autres et qu'on se sent impuissant, c'est ce qui arrive. Vivement des sociétés privées pour faire concurrence. Au moins il y aura des solution alternatives pour que les honnêtes gens puissent gagner leur vie.

Je continuerai à prendre le train, mais je vous remercie de votre compréhension si mon sourire est en grève.

Un usager mécontent (et qui écrit tout cela à tête reposée)

Réponses

MATHILDE HULEWICZ
MATHILDE HULEWICZ