Questions & Réponses

Billets, trajets, services voyageurs, trains, autocars, tarifs et cartes ou encore échange et remboursement : posez ici toutes vos questions et obtenez rapidement des réponses de notre part ou de la communauté.

Cette question a été résolue

Pourquoi un retard de 41 minutes ne donne pas lieu à un remboursement lorsqu'il est dû à un malade à bord ?

Lille-lyon le 23 Août à 20h. retard de 41 minutes.
La garantie ponctualité ne s'applique pas. Hors, n'est-ce pas à la SNCF de prévoir la prise en charge des malades et leur accompagnement ? Nous ne sommes pas responsables du retard causés mais cela est bien dû à une mauvaise organisation, non ?
Cela a généré des frais supplémentaires... !
En quoi la SNCF n'est pas responsable ? Si le malade avait été pris en charge de suite, cela n'aurait pas causé de retard.

Jean Charles Glennorth
Jean Charles Glennorth

Bonjour,
vous pouvez devenir médecin afin de pouvoir prendre en charge immédiatement un malade et que vous utilisez votre véhicule adapté en ambulance pour le faire évacuer au plus vite !
Sérieusement, vous vouliez mettre le malade sur le quai et que vous puissiez prendre le train tranquillement ?
Si c'était votre fille entre la vie et la mort dans le train par une crise d'épilepsie par exemple ! Vous seriez contente que des voyageurs viennent dire que c'est inadmissible ?
La SNCF est pas responsable du temps d'intervention des pompiers ( Non les pompiers appartiennent pas à la SNCF ) et du SAMU.
La SNCF est pas responsable non plus du temps pour rendre un malade transportable sans risque de complication !

Satisfait de cette réponse ?

Oui (0)

Non (0)

0% des internautes ont trouvé cette réponse utile

Autres réponses

Bonjour,
On ne voit vraiment pas comment SNCF pourrait gérer un incident de ce type sans attendre la prise en charge par les services médicaux compétents.
Cordialement

Vous utilisez un navigateur dépassé

Pour une meilleure expérience du web, prenez le temps de mettre votre navigateur à jour ou de télécharger un navigateur plus moderne.

Voir le haut de la page