Questions & Réponses

Billets, trajets, services voyageurs, trains, autocars, tarifs et cartes ou encore échange et remboursement : posez ici toutes vos questions et obtenez rapidement des réponses de notre part ou de la communauté.

Question en attente de réponse

pourquoi RFF et SNCF ne mettent-ils pas les moyens pour réduire le bruit des TGV pour protéger les riverains ?

A l'heure des exploits technologiques, comment se fait-il que les TGV soient si bruyants et nuisent à l'environnement des riverains ? La politique du développement des TGV s'est faite au détriment des villages et citoyens qui bordent la ligne. Aller toujours plus vite, multiplier le nombre de TGV quotidien, c'est facile et rentable mais penser à la santé des riverains, c'est pas l'affaire de la SNCF ni de RFF alors de qui ??? En ce moment avec la grève des cheminots, nous, riverains, respirons. Nous revivons, cela fait un bien possible. Dommage d'en arriver à espérer la grève pour retrouver le charme de sa propre maison et de pouvoir profiter pleinement de son jardin sans être agressé par le souffle percutant des TGV !! Alors que pensez-vous faire dans les années à venir à ce sujet ? Toujours rien ??

daniel ducros
daniel ducros

Réponses

Mathieu
Mathieu

Bonjour,

Le bruit du TGV résulte à 300 km/h principalement du bruit aérodynamique, un bruit qu'il est difficile de réduire. Comme indiqué par michael P., RFF et la SNCF travaillent déjà toutefois à limiter au maximum les nuisances.

daniel ducros
daniel ducros

Mathieu,
Sachant que nous ne pouvons rien faire pour contrecarrer le bruit aérodynamique, alors pourquoi autoriser la vitesse à 300 KM/H voire 320 KM/H sur notre portion entre Avignon et Aix ?? C'est humainement incompréhensible de sacrifier les riverains pour faire plus d'argent !! De plus vous dites qu'ils travaillent quand même à limiter les nuisances sonores...Je peux vous affirmer qu'au fil des années, c'est de pire en pire et non de mieux en mieux !! Et c'est la raison principale pour laquelle la population manifeste tout nouveau projet de construction d'une ligne TGV. Si la vitesse à 300 KM/H est indispensable alors diminuons le nombre de TGV par jour pour compenser ou réduisons la vitesse si le nombre de TGV quotidiens est irrémédiable. Mais combiner les 2 facteurs ensemble, c'est mépriser les riverains et se moquer de la pollution sonore sur l'environnement. C'est franchement très égoïste, le "vivre ensemble" est loin d'être une priorité !

Mathieu
Mathieu

Le problème, c'est que cette ligne est aujourd'hui utilisée à une bonne partie de sa capacité. Réduire le nombre de trains, c'est réduire l'offre sur une ligne qui connaît déjà des soucis de capacité, et réduire la vitesse, c'est automatiquement réduire le nombre de trains que l'on peut faire circuler...

Les populations qui manifestent contre les nouvelles LGV ne le font pas principalement en raison du prix, mais de leur manque de rentabilité économique, la rentabilité de certains projets prévus n'étant pas démontrée correctement selon eux.

Vous utilisez un navigateur dépassé

Pour une meilleure expérience du web, prenez le temps de mettre votre navigateur à jour ou de télécharger un navigateur plus moderne.

Voir le haut de la page