Questions & Réponses

Billets, trajets, services voyageurs, trains, autocars, tarifs et cartes ou encore échange et remboursement : posez ici toutes vos questions et obtenez rapidement des réponses de notre part ou de la communauté.

Question en attente de réponse

Quel dédommagement pour pourrir le vie des gens?

Quel dédommagement pour pourrir le vie des gens? Mon fils avait prévu de passer un week end au 24h00 du mans avec son oncle. Votre greve non justifiée et inique, va lui laisser, a vie, le sentiment d injustice et impunité de quelques privilégiés, pouvant pourrir la vie des autres ! Quel est le dédommagement pour cela ,???

Réponses

Mathieu
Mathieu

Bonjour,

S'il retient cela, c'est probablement qu'il n'a pas conscience de certains points des métiers proposés par la SNCF.

Les agents de bord sont ainsi amenés à travailler à n'importe quelle heure du jour et de la nuit, du lundi au dimanche. Les agents de maintenance du réseau travaillent généralement la nuit, en extérieur et ceci quelles que soient les conditions climatiques. Et ceci pour un salaire inférieur à un tel poste dans une entreprise privée. On ne peut donc pas vraiment parler de "privilégiés".

Le principe d'une grève est justement de "pourrir la vie des autres", et ceci quel que soit le secteur d'activité : les agents SNCF cessent de faire circuler les trains, les salariés du secteur aéronautique cessent de faire voler les avions, les taxis cessent de prendre des passagers (quand ils ne bloquent pas les routes...), les salariés d'une usine empêchent la fabrication des produits (et donc leur livraison au client final), etc.

De plus, seule une partie des agents est en grève : des trains circulent toujours, à une fréquence certes plus faible, assurés par tous les agents non grévistes (dont certains ont dû reporter les congés qu'ils avaient prévu, pour pallier à l'absence des grévistes), ce qui permet de se rendre au Mans et d'en revenir, éventuellement avec quelques heures de décalage par rapport à l'horaire initialement prévu.

On pourrait faire une comparaison identique avec les 24h du Mans : quelques privilégiés (qui pour le coup le sont, une écurie automobile étant largement mieux payée qu'un salarié SNCF) vont fortement perturber pendant plusieurs jours la circulation dans les villes voisines du circuit (notamment en raison du fait que le circuit empiète largement sur des routes habituellement ouvertes au public), et causer jour et nuit des nuisances sonores à toutes ces personnes, sans qu'elles n'en reçoivent le moindre dédommagement : on retrouve bien ici une situation où l'on peut avoir "a vie, le sentiment d injustice et impunité de quelques privilégiés, pouvant pourrir la vie des autres !"

Vous utilisez un navigateur dépassé

Pour une meilleure expérience du web, prenez le temps de mettre votre navigateur à jour ou de télécharger un navigateur plus moderne.

Voir le haut de la page