Questions & Réponses

Billets, trajets, services voyageurs, trains, autocars, tarifs et cartes ou encore échange et remboursement : posez ici toutes vos questions et obtenez rapidement des réponses de notre part ou de la communauté.

Question en attente de réponse

Trajet dans les escaliers d'un TGV duplex

Vendredi 28 mars à 15h, je veux échanger mon billet Paris - Saint Brieuc pour rentrer plus tôt. La SNCF me propose un trajet à 16h08 "sans garantie de place assise" que j'accepte. Ce n'est pas la première fois que j'accepte ce genre de billet. Habituellement, je me retrouve sur un des strapontins sur la plateforme entre les différentes voitures. Strapontins qui, bien que merveilleusement inconfortables, me permettent de passer les 3 heures et quelques (n'oublions pas de compter les 10, 15, 20, 30... minutes de retard traditionnel) de trajet assis.
A 16 h, direction le quai 2 pour prendre le TGV en direction de Brest et là, surprise, c'est un TGV duplex qui m'attend. L'avantage des TGV duplex, c'est qu'il y a plus de sièges (avantage pour la SNCF qui vend plus de places), le problème, c'est qu'il n'y a pas de strapontins sur les plateformes. Seconde surprise, nous sommes 12 (douze !) personnes à avoir acheté un billet "sans place assise garantie" sur la plateforme de la voiture 17 (ou plutôt, nous sommes 12 pigeons à qui la SNCF a vendu des billets "sans places assises garantie"). En fait, nous sommes même treize dans ce cas, puisqu'un des passagers s'est installé et enfermé dans les toilettes pour avoir une place "assise" : solution qui lui a permis de faire un trajet assis dans un décor attrayant, mais qui a singulièrement embêté une charmante passagère qui avait eu la mauvaise idée de boire un grand thé avant de prendre le train. Cette passagère a quand même réussi à atteindre les toilettes de l'étage en enjambant les 7 ou 8 personnes assises dans l'escalier, car c'est là l'avantage du TGV duplex : s'il n'y a pas de strapontins, il y a un escalier dans lequel on peut installer facilement une dizaine de personne dans des conditions de confort qui ne sont pas sans rappeler aux plus anciens d'entre nous les antiques wagons de troisième classe (mais, être assis dans l'escalier était surement encore un luxe par rapport à la situation des passagers restés debout sur la plateforme...) .
Une exploration des voitures voisines (après avoir dérangé les passagers sur la plateforme qui goutaient à une nouvelle forme de voyage : le debout sur la plateforme) me permit de constater que le cas de la voiture 17 n'était pas isolé.

Sur le site de la SNCF (http://aide.voyages-sncf.com/toute-laide-train/suite-mon-...), il est fait référence à une Garantie Place Assise (a). Mais, bien malheureusement, durant le trajet Paris Saint-Brieuc, nous n'avons pas eu la chance de pouvoir rencontrer le "chef de bord" (en langage compréhensible : le contrôleur) pour lui demander de faire appliquer cette garantie . Celui ci n'aura sans doute pas pu franchir les barrages humains sur les différentes plateformes du train (à moins qu'il ne se soit, lui aussi, trouvé une place au chaud dans une des toilettes du train).
Je n'ai donc pas pu, non plus, lui soumettre une idée que j'ai eu lors de ce trajet mémorable et je me permets donc de vous la soumettre aujourd'hui : les TGV duplex disposent de 2 "locaux à bagages" en extrémité des rames 1 (11) et 8 (18), malheureusement non accessibles par l'intérieur du TGV. Pensez vous mettre en vente des places dans ces "locaux à bagages" ? Je pense qu'il est possible d'y faire voyager une demi douzaine de personnes qui pourraient y faire une sieste agréable dans le noir, ces locaux étant dépourvus de fenêtre. Ceci permettrait aussi à la SNCF de vendre encore plus de billets que de places disponibles : tout le monde serait gagnant !
Je m'interroge aussi sur la possibilité de vendre des places dans les casiers à bagages pour les enfants qui doivent surement arriver à s'y glisser.

Nicolas Rouxel
Nicolas Rouxel

Réponses

Tchou
Tchou

Bonjour,
Sans remettre en cause l'inconfort que vous avez connu lors de votre voyage, à titre d'information, les TGV Duplex ne sont effectivement pas équipés de strapontins, mais de banquettes ne pouvant être réservées. Elles sont justement situées à l'étage, entre les WC et les espaces bagages des voitures 2, 3, 5, 6, 7 et 8 (ou leurs homologues des dizaines). Elles peuvent notamment être utilisées par les personnes munies de billets "sans garantie de place assise".
Peut-être qu'un certain nombre de passagers de votre train ne voyageait pas en règle? D'autres membres du site ou des équipes de la SNCF pourront sans doute vous apporter une réponse plus complète.

Nicolas Rouxel
Nicolas Rouxel

Il y a effectivement 3 banquettes dans les voitures 5, 6 et 7 (et 2 banquettes dans les voitures de premières classes). Sur ces banquettes peuvent prendre place 1 adulte ou 2 enfants (mettre 2 adultes de plus de 60 kg sur ces banquettes nécessite sans doute un chausse-pied SNCF). Dans la voiture 17, Il y avait effectivement une personne sur cette banquette, les 11 autres se retrouvant dans l'escalier.
Sachant que j'avais un billet en règle ainsi qu'une des autres personnes sur la plateforme, il me faut donc supposer qu'il y avait 10 fraudeurs dans cette voiture !

vincent
vincent

Je constate que je ne suis pas le seul dans ce cas et que la SNCF choisie (?) de ne pas répondre a ce type de question. J'ai toujours été un défenseur de la SNCF, mais c'est vrai que si cette entreprise joue la sourde oreille sur des problèmes que rencontrent des milliers de voyageurs, je constate qu'il y a un problème. Je peux comprendre le concept du "surbooking" mais quand on joue, il faut savoir perdre et proposer un dédommagement aux personnes le subissant. Quand on paye un tarif plein pour se retrouver dans les escaliers ou debout ou par terre, il y a un soucis...

Vous utilisez un navigateur dépassé

Pour une meilleure expérience du web, prenez le temps de mettre votre navigateur à jour ou de télécharger un navigateur plus moderne.

Voir le haut de la page