Questions & Réponses

Billets, trajets, services voyageurs, trains, autocars, tarifs et cartes ou encore échange et remboursement : posez ici toutes vos questions et obtenez rapidement des réponses de notre part ou de la communauté.

Question en attente de réponse

Bus de substitution de Caen à Cherbourg (suite).

Ayant posé une question récemment sur ce sujet, je suis étonné de constater que vous vous contentiez d'enterrer ma question en me suggérant de contacter le "Ministère des Transports" (sans plus de précision). Il me paraît étonnant qu'on envoie un usager au Ministère pour une question qui me paraît plus relever de l'exploitant. En effet je ne vois pas en quoi la mise en service d'un bus de substititution plus direct pour Cherbourg représenterait un manquement aux obligations qu'a la SNCF envers l'Etat. D'autre part, la SNCF est, au quotidien, l'interlocuteur des usagers mécontents (et on comprend qu'il y en ait, quand on demande au gens de passer 2h50 dans un bus après minuit), et il me semblerait responsable qu'elle se considère comme l'interlocuteur de l'Etat, au lieu de suggérer à ses usagers de se débrouiller avec le Ministère, ce qui a peu de chance d'arriver ni d'avoir la moindre efficacité sur une question aussi technique que l'organisation d'un service routier de substitution.
Cordialement,

Sylvain
Sylvain

Réponses

Bonjour,

La décision appartient généralement à l'Autorité Organisatrice qui tient les cordons de la bourse : pour les TET, l'Etat.

C'est donc l'Etat qui a négocié le service de substitution dans l'exemple que vous citez.

Cordialement

Sylvain
Sylvain

Je trouve assez décevant que la SNCF (michael P) se contente une nouvelle fois de me conseiller de prendre rendez-vous au ministère des transports. Ce que retiens est qu'il est pour ainsi dire impossible de mettre en oeuvre des améliorations pourtant simples. La SNCF a 75 ans d'expérience du terrain et de connaissance de ses clients. En renvoyant la balle à son donneur d'ordre le ministère, elle s'abaisse au niveau des Veolia et autres Trenitalia qui dans quelques années se porteront candidats à l'exploitation du Paris-Cherbourg. Voilà mon humble avis et j'en resterai là. Ne vous attendez pas à ce que j'envoie au ministère une lettre parlant d'autocars roulant à minuit dans la campagne normande, et qu'ils trouveront plus qu'obscure.

Vous utilisez un navigateur dépassé

Pour une meilleure expérience du web, prenez le temps de mettre votre navigateur à jour ou de télécharger un navigateur plus moderne.

Voir le haut de la page