Questions & Réponses

Billets, trajets, services voyageurs, trains, autocars, tarifs et cartes ou encore échange et remboursement : posez ici toutes vos questions et obtenez rapidement des réponses de notre part ou de la communauté.

Question en attente de réponse

Pourquoi ne pas faire rouler les TGV un peu moins vite afin que les riverains adhèrent complètement au trafic des TGV ?

Compte tenu du nombre de TGV par jour sans cesse en augmentation (plus d'une centaine par jour maintenant et de 6 heures à 24 heures), l'augmentation de la vitesse (de 230 km/h en 2001 à 320 km/h en 2013) crée des nuisances sonores et des vibrations au sol néfastes à la santé des riverains. Si la vitesse entre Avignon et Marseille était réduite, notamment aux heures les plus douloureuses à savoir le matin entre 6H et 9H et le soir entre 21 h et 24 H, il y aurait moins de réticence au développement des TGV sur le territoire français et la SNCF serait appréciée tant par les voyageurs que les riverains. De plus, les techniciens affirment que la vitesse accentue fortement la dégradation des voies, ce qui coûte cher à la société donc aux voyageurs. N'y a -t-il donc pas un équilibre à trouver pour satisfaire riverains et voyageurs ? La course au toujours plus vite devient un obstacle au développement durable des transports ferroviaire. Comptant sur votre sens de l'équité, je vous prie de bien vouloir prendre en compte la vie des riverains du TGV. Pour information, je me situe à 300 mètres de la ligne. Merci.

daniel ducros
daniel ducros

Réponses

Bonjour,

Sur cette ligne, le juste équilibre a pour l'instant été établi à 320 km/h. Ralentir les rames, c'est mathématiquement réduire le débit sur une ligne déjà quasi-saturée...

daniel ducros
daniel ducros

Je regrette que le juste équilibre, établi à 320 km/h, soit calculé en fonction du nombre de voyageurs et non en fonction des riverains. Ce calcul mathématique ne respecte pas la notion de développement durable et instaure inévitablement un rejet pour toute nouvelle création de lignes à grande vitesse. C'est donc un très mauvais calcul et les riverains n'ont plus que leurs yeux pour pleurer.

Le calcul est fait aussi bien en fonction du nombre de voyageurs que des coûts induits et de la gène pour les riverains. Mais la SNCF n'a que peu de (aucun) pouvoir de décision, ces choix relevant de RFF.

daniel ducros
daniel ducros

Je ne comprends pas quelle est la part de décision de RFF dans l'augmentation de la vitesse des TGV à 320 KM/H qui créent des nuisances sonores pour les riverains. Votre explication est surprenante. Et sachant que le "juste équilibre" pour la SNCF pour satisfaire voyageurs et riverains soit fixé à 320 KM/H, ce qui me paraît très démagogique, Qu'adviendra-t-il alors de ce juste équilibre avec la nouvelle génération de TGV roulant à 360 KM/H en 2015 ? Je suis très intrigué quant à votre réponse à ce sujet. Logiquement, nous devrions rester à 320 KM/H.

daniel ducros
daniel ducros

Mathieu, vous semblez affirmer que le calcul de 320 km/h est une décision de RFF et non de la SNCF qui, selon vous, n'a aucun pouvoir à ce niveau-là. Pouvez-vous justifier vos dires, SVP ? De plus, j'invite tous ceux qui ont pris la décision de faire rouler les rames à 320 km/h de venir cet été chez moi pour constater le désastre sonore que nous devons supporter, sans oublier que le nombre journalier de TGV est en cette période très très dense !!!!! Pas de pitié pour les riverains provençaux !!!!

Justifier mes dires ? Facile : c'est RFF qui est propriétaire et gestionnaire de l'ensemble de l'infrastructure ferroviaire, SNCF n'en est qu'exploitant moyennant une redevance en fonction du nombre de trains (comme les autres opérateurs ferroviaires).

Ce serait comme dire que ce sont les compagnies aériennes qui font les couloirs aériens par exemple : ce n'est pas le cas, ce sont les autorités d'aviation civile.

Arnaud
Arnaud

Pour information, les TGV roulent à la même vitesse sur la LGV Méditerranée depuis son ouverture en 2001, soit 300 ou 320 km/h suivant les sections. Ils n'ont jamais circulé à 230 km/h.

Si l'on construit des lignes à grande vitesse, c'est pour rouler vite, et pas pour faire circuler les trains à 230 km/h. Dans ce cas là, une modernisation de la ligne classique peut suffire (sur certaines lignes classiques, comme Strasbourg - Mulhouse, les TGV circulent à 220 km/h) et l'investissement se sera révélé inutile...

Quant aux voyageurs, ils préfèrent aller vite que se traîner à 230 km/h sur une infrastructure qui permet d'aller à des vitesses bien supérieures...
Le problème est le même dès que l'on construit une nouvelle infrastructure, qu'il s'agisse d'une autoroute, d'une ligne à grande vitesse, d'une ligne de tramway en ville etc... Cela engendre forcément des nuisances sonores pour les riverains.

Vous utilisez un navigateur dépassé

Pour une meilleure expérience du web, prenez le temps de mettre votre navigateur à jour ou de télécharger un navigateur plus moderne.

Voir le haut de la page