Questions & Réponses

Billets, trajets, services voyageurs, trains, autocars, tarifs et cartes ou encore échange et remboursement : posez ici toutes vos questions et obtenez rapidement des réponses de notre part ou de la communauté.

Question en attente de réponse

tarifs sncf contre tarifs aerien

bonjour,
je voyage très souvent entre nice et bruxelles. avant de réserver mon voyage je regarde toujours les tarifs sncf mais l''avion est systématiquement moins cher (dernière minute ou bien à l'avance). je ne voyage donc jamais en train. il est scandaleux et tout a fait anormal que le train soit plus cher que l'avion. comment la sncf fait-elle ses comptes pour arriver à une telle situation ?
m.gandon

pour info, j'ai déjà posé cette question telle quelle sur internet et voici la réponse de bureaucrate du 19ème siècle que j'ai reçue :
"seul le service relations clients sncf
est habilité à traiter les réclamations.
il vous suffit d'écrire à l'adresse ci dessous :
service relations clients sncf
62973 arras cedex 09
sincères salutations"

M Gandon
M Gandon

Réponses

bonjour,

eh bien c'est assez simple : un avion a besoin d'argent pour entretenir l'appareil, et les aéroports de départ et d'arrivée (et le contrôle en route, soit). un train a besoin d'argent pour entretenir l'appareil, les gares de départ et d'arrivée, et les milliers de kilomètres de voies ferrées empruntées (qui s'usent, contrairement aux voies aériennes).

il y a donc des trajets sur lesquels le train ne peut pas être compétitif.

M Gandon
M Gandon

bonjour,
eh bien cette explication n'est pas du tout satisfaisante. le nombre de passagers qui empruntent les chemins de fer est tellement plus important que celui des passagers qui volent que cette thèse ne tient pas la route.
je pense que l'une des pistes (parmi d'autres) est le coût hallucinant des grèves incessantes.

en quoi le nombre de passagers impacte-t-il le fait qu'il faille entretenir les voies ferrées et non les voies aériennes ? nice-bruxelles c'est deux à trois vols par jour (environ 400 passagers), et un tgv par jour (environ... 400 passagers aussi, et tous ne font pas l'ensemble du trajet).

il y a dans l'aérien autant de grèves qu'à la sncf (simplement les journaleux décident de ne pas forcément les médiatiser autant, ça fait moins vendre).

M Gandon
M Gandon

bien sûr ...
bonne chance la france !

bah écoute puisque l'herbe est plus verte ailleurs on va prendre un pays voisin pour comparer....

hambourg - münich, 800 km à vol d'oiseau, distance similaire à nice - bruxelles. départ le 8 décembre, retour le 15.
train : 6h de trajet direct en ice, compter 170€ a/r
avion : 1h20 de trajet direct avec air berlin, compter 135€ a/r

là encore, les voies aériennes ne s'usent pas, contrairement aux voies ferrées...

DANIEL DESCUSSE
DANIEL DESCUSSE

bonjour

ce qu'oublie de préciser mathieu, c'est d'une part que les régions sont mises à contribution pour la remise à niveau et l'entretien des infrastructures classiques sur lesquelles la sncf fait circuler ses trains (le tgv y circulent lorsqu'ils sortent de lignes à grande vitesse).
l'avion ne bénéficie pas de c genre d'aide; et pourtant, il y a plus de coût énergétique, plus de personnel à bord,à l'aérogare (entretient des pistes, personnel de manutention des bagages, personnel sédentaire d'embarquement). les avions ont une maintenance plus rigoureuse que les trains. une compagnie aérienne ne peut pas , comme la sncf, gérer la panne, car si untrain en panne s'arrête (il y en a tous les jours en france), un avions dans la même situation s'écrase.
les aérogares sont bien entretenues, propres, agréables, les avions aussi, y compris pour les toilettes qui sont gratuites.
vous avez des chariots pour transporter vos bagages

et puis, mathieu, une place n'est vendue qu'une fois sur un parcours, et personne ne voyage debout en surbooking. alors qu'en tgv, par exemple sur un paris hendaye, un même siège est loué entre hendaye et dax, dax et bordeaux, bordeaux et angoulème, et agoulème et paris. cette place occupée par plusieurs personnes succèssive génère une addition de recettes pouvant être multipliée par trois par rapprt au billet direct d'un seul passager.
alors oui, vos prix pour le train sont inadmissibles.

la plupart des aéroports de province sont gérés et financés par les chambre de commerce et d'industrie, à l'image de ce que tu cites pour la remise à niveau des voies, on a donc bien utilisation de fonds publics également. et je ne parle pas des financements publics pour attirer une certaine compagnie irlandaise aux pratiques douteuses sur des aéroports de province...

sur la réutilisation multiple d'un siège au long du parcours, oui à condition que le remplissage soit continu : si quelqu'un achète hendaye - angoulème et une autre dax - paris, on a deux sièges qui seront probablement vides (et donc non-payés) sur une partie du parcours (etc).

rassure-toi, si un avion tombe en panne, le système est suffisamment redondé pour qu'il ne s'écrase pas systématiquement ensuite ;-)

pour diminuer le prix du billet de train, on pourrait faire comme en allemagne : des trajets systématiquement omnibus (hors ice sprinter), et à réservation facultative. + de passagers dans le même train = + de revenus pour un même train à coûts fixes = un billet moins cher. mais de là à ce que ça puisse compenser le fait que les voies ferrées sont très chères à entretenir, ça...

Vous utilisez un navigateur dépassé

Pour une meilleure expérience du web, prenez le temps de mettre votre navigateur à jour ou de télécharger un navigateur plus moderne.

Voir le haut de la page