Questions & Réponses

Billets, trajets, services voyageurs, trains, autocars, tarifs et cartes ou encore échange et remboursement : posez ici toutes vos questions et obtenez rapidement des réponses de notre part ou de la communauté.

Cette question a été résolue

suppression du ter : besancon - lyon du lundi 4h55

mon fils prend le train du lundi matin 4h55 à besancon viotte pour se rendre à bourg en bresse ou il reprend un bus à 8 h pour ce rendre à chatillon sur chalaronne.
comment expliquez vous que le train besancon - lyon circulant le lundi à 4h55 soit supprimé alors que de nombreux éleves étant interne partent le lundi par ce train ?

fabrice faivre
fabrice faivre

Bonjour fabrice,

Nous sommes au regret de vous confirmer que ce train n'a pas été maintenu compte tenu de sa faible fréquentation.

nous confirmons les informations que vous a donné didier.

Pour plus d'informations nous vous conseillons de vous rendre sur le site ter de votre région à l'adresse suivante :http://www.ter-sncf.com/regions/franche_comte/fr/

Bien à vous.

Satisfait de cette réponse ?

Oui (1)

Non (1)

50%

50% des internautes ont trouvé cette réponse utile

Autres réponses

Didier
Didier

bonjour fabrice,

l'organisations de la desserte ter besançon - lons - bourg - lyon est revue.

le premier train du matin partira de lons vers 6h (sauf le dimanche). au retour départ de lyon à 17h34 (sauf le samedi).

désormais le premier train reliant besançon à bourg partira tous les jours à 6h51 de besançon viotte. il arrivera à bourg-en-bresse à 8h37.

par ailleurs, pourriez-vous expliquer quelle ligne de bus utilise-t-il entre bourg et châtillon-sur-chalaronne ? je n'ai pas trouvé le car de 8h dont vous parlez.

fabrice faivre
fabrice faivre

ce bus et une navette réservé au lycée georges charpak de chatillon sur chalaronne.
il effectue la navette entre la gare de bourg en bresse et chatillon sur chalaronne pour les éléves interne.
départ de la gare de bourg 8h10 arrivée au lp de chatillon 8h40.
la suppression du ter de 4h55 met mon fils dans l'impossibilité de pouvoir prendre cette navette de bus et donc de se rendre de la gare de bourg à sont lycée de chatillon.
je voudrais comprendre comment de telles décisions de suppression de train sont prises et comment les concéquences sur les usagés "sutout pour les scolaires" sont telles évalluées.

Didier
Didier

@ fabrice
merci de ces précisions. je comprends mieux pourquoi je n'ai pas trouvé ce car dans les horaires du réseau du conseil général de l'ain.

pourriez-vous demander à votre fils de procéder à un comptage du nombre de personne à bord du ter 895807 un prochain lundi entre les gares de poligny et de lons-le-saunier ?

il faudrait ensuite prendre contact avec la région franche-comté pour lui demander de trouver une solution. si le nombre d'usagers est relativement important, cela pourrait appuyer votre demande.

dans le même temps, prenez au plus vite contact avec la direction du lycée pour obtenir un décalage du car à 8h45.

Tchou
Tchou

ah oui c'est vrai que ce fameux train, permettant de réutiliser la rame arrivée la veille avec le ter tardif lyon - besançon est aussi supprimé (ce ter tardif était par ailleurs fort pratique, c'est bien dommage).
peut-être faut-il voir du coté des régions, en charge des ter, afin de faire remonter ces besoins particuliers. mais je doute que ce train refasse son apparition de sitôt...

Tchou
Tchou

merci pour cette réponse.
y a t'il un moyen de connaître la fréquentation réelle du mouvement lyon - besançon du vendredi et dimanche soir (ter 895814), dont la rame assurait les samedis et lundis matins le ter mentionné ci-dessus, et notamment sur la partie lons-besançon? en effet, désormais, le ter "équivalent" sera limité à lons le saunier. pour avoir emprunté plusieurs fois ce train le soir jusqu'à son terminus, je ne l'ai pas trouvé si vide que ça à l'arrivée à besançon. il est vrai par contre que le ter de 4h55 était particulièrement vide les samedis...
vendredi et dimanche, le dernier train lyon - besançon direct part désormais à 18h34, soit peu ou prou l'équivalent du corail qu'il remplace, une bonne chose en soi (le confort et la place pour les jambes des voitures v200 en moins). ensuite, il faudra changer à franche-comté tgv et/ou à dijon en payant plus cher, pour un temps de parcours quasi-identique (2h35 en ter, 2h31 en tgv, avec le risque de rater la correspondance...).
d'où ma question sur la fréquentation. je ne doute pas vraiment de la pertinence des choix des ao et de la sncf (bien que la relation besançon - lyon soit à mon avis perdante avec la lgv), mais ces chiffres seraient toutefois intéressants.

Didier
Didier

@ armand
il y aura aussi dès le 11 décembre un tgv pour strasbourg partant à 19h04 de lyon part-dieu. il arrivera à 21h01 à besançon tgv. correspondance à 21h20 avec le ter pour besançon viotte où l'arrivée se fera à 21h35.

je pense que la clientèle lyon - besançon va préférer le ter direct à 18h34. arrivée à viotte à 21h09.

le ter direct met 2h35 alors que la solution tgv + ter via besançon tgv prend 2h31.

Tchou
Tchou

oui, c'est cette autre solution que j'évoque en parlant de changements à franche-comté tgv (j'ai aussi cité les mêmes temps de parcours ;)). je suis bien d'accord, les gens préféreront le ter, déjà moins cher aujourd'hui et au tarif fixe quel que soit le moment d'achat du billet. sans même parler du fait qu'il évite la rupture de charge. ces deux inconvénients ne sont pas compensés par le gain de temps de seulement 4 minutes...
par contre, c'est l'équivalent direct au ter de 21h et des plumes (le 895814 cité plus haut) qui n'existe plus entre lons et besançon.

Didier
Didier

@ armand
vous avez raison le ter des vendredis et dimanches qui part après 21h de lyon et arrive vers minuit à besançon sera limité à lons-le-saunier à partir du 11 décembre.

fabrice faivre
fabrice faivre

mon fils à compter environ 60 personnes au départ de besancon lundi matin à 4h55.
sur quelle base se positionne la sncf pour affirmer que la fréquantation est faible.
quelle solution sont proposées aux usagés qui n'ont que le choix de ce départ à 4h55 de besançon pour être à l'heure en cours, etant interne dans l'ain.

Didier
Didier

a noter qu'il existe une solution via dijon permettant d'être à 8h16 à bourg-en-bresse depuis besançon du lundi au vendredi avec les nouveaux horaires.
il faut prendre le ter 894200 (besançon viotte 5h05 - dijon 6h15), puis le ter 891801 (dijon 6h33 - bourg 8h16).
mais c'est beaucoup plus long que le ter direct (besançon viotte 6h51 - bourg 8h37).

Tchou
Tchou

merci pour ce comptage, il serait intéressant de le confronter aux chiffres de la fréquentation des mouvements tardifs lyon - besançon, qui permettent "d'acheminer" la rame du 4.55. les chiffres officiels seraient également intéressants. À noter qu'un mécanicien avec qui j'avais eu l'occasion de discuter m'avait également indiqué que la fréquentation du 4.55 le lundi matin (et non le samedi) n'était en effet pas si calamiteuse que ça au départ de la capitale comtoise, au contraire. c'était il y a un an ou deux, par contre.

fabrice faivre
fabrice faivre

merci didier tes explications sont exactes, mais pour mon fils cela ne marche pas puisqu'il doit prendre un bus a bourg à 8h10.
le fait est que les horaires scolaires non en aucun cas été pris en compte par la sncf pour la suppression du ter de 4h55, qui a mon sens n'aurait pas du supprimé mais déplacé afin de pouvoir être à bourg entre 7h30 et 8h via lyon.

Didier
Didier

effectivement, il y a sans aucun doute un potentiel pour un ter besançon 5h51 - lons 7h02 - bourg 7h40 - lyon part-dieu 8h26.

Tchou
Tchou

Pour info, j'ai pris le TER montant Lyon - Besançon du dimanche soir ces deux dernières semaines, en montant à Ambérieu, dont la rame est réutilisée le lendemain matin pour le TER de 4.55.
J'ai essayé de compter au mieux les personnes descendant après Lons. Hier, 2 personnes sont descendues à Poligny, 0 à Arbois, une bonne dizaine à Mouchard. J'avais compté une quinzaine de personne la semaine dernière pour l'ensemble de ces 3 gares. Il y avait trop de monde à Besançon pour que je compte correctement étant moi-même dans le train, mais je suis arrivé à au moins 50 personnes à la descente pour chacune de ces deux semaines.
Combinés aux chiffres avancés ici pour le train du matin, il me semble pertinent de faire remonter à la région qu'il y a un certain potentiel entre Lons et Besançon sur ces trains tardifs/matinaux.
À noter qu'un enquêteur de Rhône-Alpes était présent, au moins sur le début du parcours.

Vous utilisez un navigateur dépassé

Pour une meilleure expérience du web, prenez le temps de mettre votre navigateur à jour ou de télécharger un navigateur plus moderne.

Voir le haut de la page