Questions & Réponses

Billets, trajets, services voyageurs, trains, autocars, tarifs et cartes ou encore échange et remboursement : posez ici toutes vos questions et obtenez rapidement des réponses de notre part ou de la communauté.

Cette question a été résolue

comment est ce possible?

comment est possible que le réseau ferré de france (rff) qui est un établissement public à caractère industriel et commercial (epic) puisse dicter à lui tout seul les déplacements de la fance entière sans consultation ni avec les regions ni avec la sncf, sans aménagements pour les voyageurs ?

pourquoi la sncf n'a t elle aucun poids pour une rectification des horaires? jusqu'à quand vont durer les "soit disants" travaux? vivement que la concurrence européenne vienne mettre un terme à un monopole public qui n'est pas au service.. du public!!!!!

elodie
elodie

Bonjour Elodie,

Nous vous proposons de consulter le pdf ci-dessous, qui vous permettra d’appréhender les raisons du passage aux Nouveaux Horaires, avec les implications au quotidien, mais aussi pour les années à venir.

http://www.sncf.com/resources/fr_FR/press/kits/PR0002_201...

Vous n'êtes peut être pas satisfaite des horaires que nous mettons à votre disposition, pour que vos réclamations soient entendues nous vous recommandons de vous adresser à la médiatrice en ligne qui est seule capable de faire des recommandations amenant à certaines modifications : https://www.mediateurnouveauxhoraires2012.com

Bonnes fêtes de fin d'année !
Bien à Vous,

Satisfait de cette réponse ?

Oui (0)

Non (0)

0% des internautes ont trouvé cette réponse utile

Autres réponses

Didier
Didier

bonjour elodie,

votre question renvoie à la politique de l'etat en matière de transports. il est clair que l'etat ne remplit pas sa mission.

rff a effictivement une vision assez dogmatique du cadencement. or le réseau ferré français, n'a pas les qualités du réseau suisse. il n'a pas non plus le même niveau de financement public.

Mathieu
Mathieu

la concurrence sera tout autant tributaire des sillons proposés par le gestionnaire du réseau... l'ouverture à la concurrence n'est pas une "formule magique".

bonjour,

avec les travaux qui perturbent les circulations, le cadencement en plus ce n'était vraiment pas le moment.

les travaux, c'est écrit partout elodie : 5000 km concernés, 1000 km par an : 2011-2016...

mais il y a un autre dogme : la c.o.n.c.u.r.r.e.n.c.e., au nom de laquelle on veut réduire la sncf à un rôle exclusif de transporteur, rff reprenant tous les agents de l'infra sncf et l'araf préconisant de rendre autonome la direction gares et connexions...

un immense gachis...

partant du même constat qu'elodie, j'en tire des conclusions différentes... avant même qu'elle ne pointe le bout de son nez, la concurrence modifie profondément le paysage ferroviaire au détriment des voyageurs... quend elle sera là, si elle est là un jour, ce sera la jungle, comme dans les telecom !!!
cordialement

Paulo 503
Paulo 503

il est sûr également que l'étendue et les distances du réseau suisse n'ont strictement rien à voir avec le réseau français: en passant, pour ceux qui auraient l'idée d'aller jeter un coup d'oeil sur l'article concernant la gare de zürich sur wikipédia (dont il faut savoir se méfier), les données fantaisistes corrigées par des sites plus sérieux ramènent les choses à leur juste valeur.

ce qui n'enlève rien au principe louable du cadencement, certainement efficace sur certains réseaux, mais inadapté à bon nombre de nos lignes;

quant aux travaux, domaine aussi complexe qu'astreignant, il sont légion et là aussi, la situation est déjà au-delà des limites permises en termes d'organisation: c'est comme si on demandait à la ville de paris d'assurer le même trafic qu'actuellemtn avec la moitié de sa voirie !

"quand elle sera là (la concurrence), si elle est là un jour, ce sera la jungle, comme dans les telecom !!!"

aujourd'hui, avez vous à vous plaindre de la concurrence dans les télecom ?
un point positif, c'est que, normalement même si votre consommation à augmenté, les factures ont dû nettement diminué.
un point négatif, c'est que ces soit disant concurrents ont réussi à se mettre d'accord pour conserver des marges tout à fait confortables. mais le vrai concurrent arrive, il s'appelle free...
ceux qui ont réellement souffert de l'ouverture à la compétition du marché des telecom sont les équipementiers qui ont de la misère à survivre

par contre, en ce qui concerne la distribution d'énergie, la concurrence n'a rien apporté de positif pour le consommateur et même ceux qui sont restés avec leur fournisseur historique (dont je fais partie) vont en faire les frais.

en ce qui concerne la sncf, les compétiteurs sont la voiture et l'avion...

Vous utilisez un navigateur dépassé

Pour une meilleure expérience du web, prenez le temps de mettre votre navigateur à jour ou de télécharger un navigateur plus moderne.

Voir le haut de la page