Questions & Réponses

Billets, trajets, services voyageurs, trains, autocars, tarifs et cartes ou encore échange et remboursement : posez ici toutes vos questions et obtenez rapidement des réponses de notre part ou de la communauté.

Cette question a été résolue

Train de nuit Paris - Toulouse septembre

Bonjour,
je suis un utilisateur régulier de la ligne de nuit Paris - Toulouse/Rodez, que j'emprunte pour aller depuis Paris vers les gares de Rodez, Cahors, Toulouse et Souillac où j'ai de la famille.

Ce train qui partait de Paris à 22h52 (horaire idéal pour aller dormir), puis 22h12 (horaire qui reste très correct) je vois que dès septembre il partira à 20h34, ce qui va provoquer la perte de beaucoup de voyageur, cet horaire est beaucoup trop tôt, personne ne se couche avant 21h !

Il ne dessert plus Cahors (au moins en semaine, les horaires du we ne sont pas encore là), direction Toulouse le train y passerait très tôt mais direction Paris il y passerait à un horaire correct pourtant, et j'ai bien peur que Souillac ne soit plus desservie non plus les week-end...

Il me semblait qu'un itinéraire vie Périgueux devait être adopté pendant les travaux sur cette ligne ne faisant varier les horaires que d'une dizaine de minutes, apparemment la SNCF a préféré faire passer ce train par un itinéraire beaucoup plus long, j'aimerais comprendre pourquoi...

J'aimerais savoir combien de temps cette situation va durer, si les horaires ou les gares desservies le week end sont déjà connus, quand est-ce que le Paris-Rodez sera mis en vente pour septembre et s'il est encore possible que le sillon soit modifié d'ici la date de circulation.

Tous les trains de nuit précédents ont été supprimés après avoir été dérégularisé et déviés (le Paris- Irun qui a perdu en même temps sa rentabilité, le Quadritranche qui ne passait plus par besançon, le Hendaye - Nice qui ne passait plus par Pau...).

J'espère qu'il ne sera pas supprimé, le Paris - Toulouse de nuit est quand même à 329 voyageurs par train (selon les données de 2014 et un train Paris - Limoges - Toulouse de jour qui dessert beaucoup plus de villes n'est qu'à 310 personnes par train) ce qui est vraiment beaucoup pour un train intercités en général, sa composition de 13 voitures est aussi très grande pour un train qui n'attirerait soi-disant presque plus de monde et il est souvent complet notamment les vendredis soirs et pendant les vacances scolaires, j'espère des réponses et merci d'avoir lu.

Didier
Didier

Bonjour,

Le train de nuit Paris - Toulouse est détourné par Bordeaux dès le 4 septembre du lundi au jeudi en raison de travaux sur la ligne via Limoges. Cela implique un départ de Paris avancé à 20h34. Le train ne passera plus par Cahors.

La desserte via Limoges et les arrêts dans le Lot est maintenue le samedi.

Le train de nuit Paris - Rodez n'est pas encore ouvert à la vente. C'est lui qui sera détourné par Périgueux au moins du lundi au jeudi.

Hors période de travaux via Limoges, les trains de nuits transiteront par les itinéraires actuels.

Cordialement.

Satisfait de cette réponse ?

Oui (0)

Non (0)

0% des internautes ont trouvé cette réponse utile

Autres réponses

Bonjour Didier,

Je prends ce train de Toulouse à Paris tous les dimanche soir pour aller travailler sur Paris. Pour l'instant, il ne fonctionne que du lundi au jeudi. Attendez vous encore des sillons pour le dimanche ou bien il ne circulera plus ce jour là.
Merci pour votre réponse.
Bernard

Didier
Didier

Bonjour,

Il n'est évidemment pas question de supprimer la desserte le dimanche. Il s'agit juste d'un retard dans l'ouverture des ventes, lié à un retard dans l'attribution des sillons.

Cordialement.

Nicolas BRUYERE
Nicolas BRUYERE

Bonjour,
Je suis aussi un utilisateur hebdo du train de nuit 3980 Toulouse Paris du dimanche soir, vous dîtes que les sillons sont à venir pour le dimanche mais à quelle date peut-on espérer les avoir ?
Cordialement

Vous utilisez un navigateur dépassé

Pour une meilleure expérience du web, prenez le temps de mettre votre navigateur à jour ou de télécharger un navigateur plus moderne.

Voir le haut de la page