Questions & Réponses

Billets, trajets, services voyageurs, trains, autocars, tarifs et cartes ou encore échange et remboursement : posez ici toutes vos questions et obtenez rapidement des réponses de notre part ou de la communauté.

Question en attente de réponse

Faille dans le dispositif de sûreté à bord des trains.

Madame, monsieur,

Mon nom est Maxence Lesire et j'ai le regret de vous faire d'un incident de sûreté survenu le dimanche 19 juin 2016, vers 23h20, à bord du TGV 6129, entre les gares de Marseille-St-Charles et Toulon.

Exposé des faits :

  • Vers 23h00, le TGV 6129 en provenance de Paris et à destination de Toulon est à l'arrêt en gare de Marseille-St-Charles. Un groupe de 5 à 6 individu embarque en haut de la voiture 17.
  • A 23h06, le train démarre vers Toulon. Avec ma compagne, nous sommes installés en voiture 18.
  • Vers 23h20, un des membres du groupe situé en voiture 17 s'exclame à trois reprises "Allahu Akbar, il y a une bombe", visiblement sur le ton de la plaisanterie. Devant ces agissements, je me suis rendu en voiture 12 pour informer le contrôleur de l'incident. Celui-ci s'est rendu en voiture 17 pour procéder à une vérification des titres de transports du groupe. Il m'a informé que le dispositif de sûreté allait être activé afin qu'une patrouille de police sont présente à l'arrivée à Toulon.
  • A 23h49, le TGV 6129 arrive en gare de Toulon. Ma compagne et moi-même descendons de la voiture 18. Aucune force de l'ordre n'est présente sur le quai, ni au niveau de la voiture 17, ni devant la gare. Après quelques mètres hors de la gare, nous constatons que nous sommes suivis par la bande de la voiture 17 qui était déjà descendue. Visiblement, ceux-ci m'ont reconnu comme le voyageur qui a alerté le contrôleur. Ils continuent de nous suivre et se mettent ostensiblement en place pour nous agresser. Nous nous sommes alors rendus à l'hôtel de police de Toulon situé à une centaine de mettre en aval de la gare pour nous protéger. Les agresseurs se sont alors échappés vers le centre-ville. Il est 23h05. Les agents présents s'étonnent de ne pas avoir été prévenus de l'incident survenu dans le train. Par sécurité, ils nous conduisent en voiture de police jusqu'à notre véhicule.
    • Vers 23h30-40, à bord de la voiture de police, nous croisons le contrôleur du TGV 6129. L'agent de police s'arrête et lui demande pourquoi ils n'ont pas été alertés.

    Le contrôleur affirme que le dispositif de sûreté n'a pas pu être activé dans les temps car il n'y avait pas de couverture téléphonique sur la ligne entre Marseille et Toulon et en particulier entre la Ciotat et Toulon.

    Constat :

    En raison de l'absence de moyens de mise en alerte adapté à la disposition du contrôleur sur la ligne Marseille-Toulon, le dispositif de sûreté n'a pas pu être activé en moins de 20 minutes.
    Par conséquent et malgré le contexte d'état d'urgence, des individus criant "Allahu Akbar, il y une bombe dans le train" ont pu voyager, descendre du train et conduire une tentative d'agression en toute impunité.

    J'ai conscience de la difficulté du contexte sécuritaire actuel et des efforts conduits par l'ensemble des services de la SNCF afin de garantir la sécurité des voyageurs dans les trains et les gares. J'espère humblement que vous trouverez dans ce compte-rendu des éléments permettant d'améliorer la réactivité du dispositif.

    Dans l'attente d'une éventuelle suite à ces éléments, je vous prie d'agréer, madame, monsieur, l'expression de mes sentiments distingués,

    Maxence Lesire

Maxence Lesire
Maxence Lesire

Aucune réponse

Vous utilisez un navigateur dépassé

Pour une meilleure expérience du web, prenez le temps de mettre votre navigateur à jour ou de télécharger un navigateur plus moderne.

Voir le haut de la page