Questions & Réponses

Billets, trajets, services voyageurs, trains, autocars, tarifs et cartes ou encore échange et remboursement : posez ici toutes vos questions et obtenez rapidement des réponses de notre part ou de la communauté.

Cette question a été résolue

Train 3837 départ de Bordeaux à 21h59 vers Toulouse?

Bonjour, cela fait des années que j'emprunte le train 3837 de Saintes à Toulouse comme beaucoup de gens (le train est très souvent plein) et allait directement à Toulouse. Ce train 3837 ne semble plus desservir Toulouse à partir du 12/12/2015 et aucune correspondance n'existe à Bordeaux vers Toulouse à son heure d'arrivée théorique (21h59). Cela m'oblige donc à prendre deux TGV différents + 1 TER et partir une heure plus tôt en payant beaucoup plus cher. Et en plus, cela m'oblige à ne plus prendre le 3837 sur le tronçon Saintes Bordeaux, ce qui donc va mécaniquement baisser un peu plus sa fréquentation... N'y a-t-il pas de train prévu au départ de Bordeaux à 21h59 vers Toulouse? Merci pour votre réponse.

Anthony de l'équipe SNCF Intercités
Anthony de l'équipe SNCF Intercités
Equipe

Bonjour Christophe,

L’état de l’infrastructure ferroviaire entre La Rochelle et La-Roche-sur-Yon implique, pour des raisons de sécurité, un ralentissement de la vitesse de circulation de nos trains sur près de 100km, à compter de mi-décembre 2015 et pour une durée d’au moins trois ans. Cette situation entraîne notamment d’importants allongements des temps de trajets et l’impossibilité d’assurer la circulation des trains vers Quimper, Rennes et Toulouse. Les trains Intercités circuleront ainsi uniquement entre Nantes et Bordeaux à compter du 13 décembre 2015. Cela explique que vous soyez obligé d’emprunter des itinéraires différents pour voyager entre Saintes à Toulouse.

Cordialement,

Satisfait de cette réponse ?

Oui (0)

Non (0)

0% des internautes ont trouvé cette réponse utile

Autres réponses

Bonjour,

Merci, mais cela ne répond malheureusement pas à ma question... De plus, si l'on parle de lignes gérées par l'état, on peut considérer l'économie dans son ensemble et non restreindre les bénéfices au seul budget de la SNCF. Bordeaux et Toulouse sont tout de même deux pôles économiques importants.

Bonjour,
Non, il n'y a pas de train après 21h59. Quant à ce train, il fait effectivement partie de ceux gérés par l'État et non par SNCF. Celui-ci a donc décidé de supprimer la partie au delà de Bordeaux, afin de réduire le déficit global de cette ligne.
Cordialement

Bonjour Christophe,

Je ne partage que très partiellement l'analyse de Philippe Sterlingot. Sur le principe de réduire le parcours de l'IC n°3837 au parcours Nantes - Bordeaux, cela me paraît normal au regard des horaires tardifs, et de la redondance de l'offre sur le tronçon Bordeaux - Toulouse, desservi par le TGV n°8513.

En revanche, ce qui n'est absolument pas normal, c'est de créer une rupture de correspondance vers Toulouse, en retardant l'arrivée de l'IC n°3837 en provenance de Nantes à 21h59, au lieu de 21h08. Le dernier train pour Toulouse étant le TGV n°8513, départ à 21h47 (horaire inchangé par rapport au service actuel).

Par conséquent, il me paraît tout à fait légitime de demander une explication à propos de cette rupture de correspondance, qui pourrait être corrigée en trouvant un compromis acceptable sur l'horaire de départ en gare de Nantes, qui devrait se situer aux alentours de 16h40. Pour mémoire, ce train quitte actuellement Nantes à 17h05, horaire inchangé au prochain service de décembre. Le problème étant lié à une majoration du temps de parcours de 51 minutes, dû à des ralentissements imposés sur les voies.

Je vous invite donc à écrire au :

Service Relation Client SNCF
62973 ARRAS Cedex 9,

en reformulant votre demande, et en reprenant ces éléments.

Cordialement,

train-orange@orange.fr

FAUX : Les Intercités sont les TET (Trains d'Équilibre du Territoire). Ces IC ont vocation non seulement à compléter l'offre sur les lignes non couvertes par les TGV, mais aussi à assurer des correspondances, dans le prolongement ou en amont de lignes TGV.

C'est le cas de l'IC n°3837, qui devait assurer une correspondance depuis Nantes pour Toulouse en gare de Bordeaux Saint-Jean, si son horaire était maintenu à 21h08, contre 21h59 au prochain service.

Cette disposition totalement anormale pose un gros problème sur la justification de ce train, qui ne sera donc plus du tout emprunté par les usagers se rendant à Agen, Montauban et Toulouse via le TGV n°8513.

Cordialement,

L'Etat a bien validé la suppression de l'IC 3837 sur la partie Bordeaux - Toulouse mais sur proposition de SNCF. Il ne faudrait pas le nier.
Merci a Train Orange Courtage de rappeler la vocation des Trains d'Equilibre du Territoire.
Philippe Sterlingot parle de rentabilité alors qu'il s'agit de service public.... C'est deux notions n'ont jamais ete compatibles...
Cordialement

Voici ma conclusion :

Je pense que les notions de rentabilité ET de service public sont compatibles. En effet dans le cas d'espèce qui nous intéresse :

  • La suppression de l'IC 3837 sur la partie Bordeaux - Toulouse permet à SNCF de réduire un déficit;
  • Le maintien d'un horaire de cet IC compatible avec une correspondance pour Toulouse à Bordeaux répond à une mission de service public.

Par ailleurs, la suppression du prolongement de l'IC au-delà de Bordeaux sans assurer de correspondance est néfaste à la fois sur le plan de la rentabilité, et sur le plan du service public, la dernière desserte Nantes - Toulouse étant devenue impraticable, car incohérente en terme d'horaires.

Cordialement,

Bonsoir,

Merci pour vos contributions. Je pense que pour la dernière correspondance 21h59 ne permettant pas de repartir à 21h47, il devrait être possible de gagner cette dizaine de minutes avec un départ de Nantes légèrement plus tôt. Cela permettrait de ne pas avoir de rupture de correspondance importante (et au passage de conserver une bonne clientèle). Par exemple, je trouve que pour les personnes ayant renouvelé récemment des abonnements annuels et même professionnels sur cette ligne, la rupture de correspondance en gare de Bordeaux à cet horaire (le seul praticable pour ma part) est très pénalisante.

Bonsoir Philippe,
Nous n'avons pas la meme vision du service public il semblerait.
Je vous parle d'amenagement du territoire par les transports ferroviaires. La notion de rentabilité n'amenera qu'a la disparition de ces services. Oui ca coute. Si on parle rentabilité, alors on peut arreter tous les IC dès demain. Le reste n'est que choix politique.
Et le flou artistique sur la convention des TET terminée depuis fin 2013 puis prolongée a fin 2014 et non encore renouvelée n'arrange pas la situation.
Bonne nuit.
Cordialement

Bonjour,
C'est sûr et je m'en félicite. Ces trains vont disparaître de toute façon à de rares exceptions près. Il faut voir la réalité en face et ce n'est que le début de vos désillusions. Par exemple, il faut aussi être conscient que la tarification SNCF qui s'applique encore sur les TER va disparaître et qu'il n'y aura donc plus dégressivité tarifaire entre trains SNCF et TER et les réductions SNCF ne s'appliqueront plus non plus.
Cordialement

Au moins c'est clair Philippe
Je suis ravi de vous voir assumer ne pas defendre le service public ferroviaire. Peut etre preferez vous voir se multiplier les bus à 9€... Et la on peut parler rentabilité chez OUIBUS &Co?
Cordialement

Bonjour,
Oui, car c'est la loi. SNCF n'a pas à assumer le déficit su service public ferroviaire. SNCF est un prestataire pour ces missions de service public (TET, TER, Transilien) et de par la loi, le prestataire assurant ces missions doit être payé du déficit engendré. Actuellement pour TET, c'est SNCF qui assure plus de 90% de ce déficit et ce n'est pas son rôle.
Quant aux bus, c'est la loi qui a instauré cette concurrence, il vaut donc mieux avoir ces clients dans nos bus que dans ceux des concurrents.
Cordialement

Ah mais je suis d'accord, c'est la loi, l'Etat, la convention qui repose sur les dotations SNCF principalement, c'est bien le probleme de cette convention... Mais on dirait que vous etes ravi de voir l'offre ferroviaire diminuer avec la suppression des IC.
Vous rappelez aussi que c'est la loi qui a instauré la concurrence avec les bus, soit, je ne dis pas le contraire.
Mais la, la SNCF assume assurer un service non rentable.
Que voulez vous que comprennent les voyageurs notamment sur la suppression du Bordeaux Toulouse
Cordialement

Bonjour,
Non, je ne suis pas ravi. Mais leur disparition est nécessaire et inéluctable.
Pour les bus, il y a une différence notable, c'est que le but de cette activité commerciale est d'être rentable à terme, une fois les investissements nécessaires remboursés (je ne connais aucune entreprise nécessitant des investissements aussi lourds être rentable sur ses premières années d'existence. Par exemple, le TGV qui a été lancé sur fonds propres SNCF, a dû attendre un peu plus de dix ans avant d'être rentable). Quant aux déficits engendrés, ils ne sont pas du tout dans les mêmes rapports...l'un se chiffre en centaines de millions, l'autre en quelques millions.....il faut donc comparer ce qui est comparable.
Si le client ne comprend pas la loi du marché, alors que celle-ci existe de par la loi dans le ferroviaire depuis maintenant plus de trente ans, alors même qu'il est le premier à la demander dans de nombreux domaines, y compris le ferroviaire, on ne peut que lui conseiller de s'y habituer très vite, car cela va fondamentalement modifier ses habitudes dans les semaines et mois à venir. Rien n'est immuable, à part la mort.
Cordialement

Leur disparition est necessaire? Non leur financement est necessaire.... nuance! Et de me dites pas que ce train est vide! j'y suis dessus plusieurs fois par semaine....
Tout n'est que choix et priorité, rien n'est immuable, a part la mort :-)
Cordialement

Non absolument pas puisqu'il s'agit de retarder le TGV de Bordeaux vers Toulouse (Terminus) et de retarder de 10 minutes en gare de Bordeaux. Aucun impact sur la circulation de Paris à Bordeaux.

Bonjour,
D'une part, dix minutes ne seraient pas suffisantes, il en faudrait au moins 15 et d'autre part, il n'y a aucune raison de dégrader le temps de parcours du TGV Paris - Toulouse. Sans compter les impacts que cela aurait sur les roulements des personnels à bord et au sol pour la circulation de ce TGV.
Cordialement

Bonsoir

Oui merci je sais lire. J'ai d'ailleurs immédiatement appliqué vos conseils et vous en remercie grandement.

Je vois également qu'il n'est pas question pour le service TGV de s'adapter aux besoins des clients.

La solution se trouve donc dans la légère modification d'horaire du train en provenance de Nantes.

A vous de me faire préférer le train ;-)

Je me doute également que l'impact de 15 minutes de décalage sur les horaires du personnel est important. Pour ce qui est de l'impact sur le traffic il me semble très limité dans la mesure où il n'y a plus de correspondance assurée a cette heure-ci entre Bordeaux et Toulouse mais je n'ai probablement pas tous les éléments pour en juger.

Vous dites qu'il n'y a pas de raison de dégrader le temps de parcours Paris-Toulouse, je vous en donne au moins une: assurer les correspondances.

Vous utilisez un navigateur dépassé

Pour une meilleure expérience du web, prenez le temps de mettre votre navigateur à jour ou de télécharger un navigateur plus moderne.

Voir le haut de la page